• Laure

Mise à la Terre ou Earthing



"Allez ! Enlève tes pompes 😊 ! »


Cette injonction balancée avec humour par ma copine Caro à la terrasse d’un bar à l’adresse d’un gosse hurlant qui passait par là, pourrait bien devenir le nouveau « détend-toi », « come down baby » ou autre « calmos pépère ».


Ah bon ?


L’action calmante, relaxante du fait de marcher pieds nus est indéniable. D’autres bénéfices bien plus importants et curatifs sont également scientifiquement attestés depuis une vingtaine d’années.


La reconnexion à la Terre serait-elle la solution aux maladies inflammatoires, aux problèmes d’insomnies, aux douleurs chroniques et autres pathologies en expansion depuis deux décennies ?


C’est l’inventeur de la télévision par câble, Clint Ober qui, à la suite d’une maladie qui faillit l’emporter, se demanda si le fait d’être constamment déconnecté de la terre ne jouait pas un rôle dans nos pathologies diverses. Il appuya sa réflexion de son propre vécu de technicien : la mise à la terre des systèmes électriques est un principe de base afin d’éviter toute interférence des champs électromagnétiques extérieurs.

Est-ce que le fait d’être isolés du sol et donc du champ électrique de la Terre pourrait nuire à notre santé et aggraver nos maladies ?


20 années d’études scientifiques à UCLA notamment, de tests sur des panels variés, de témoignages personnels de milliers de testeurs, la validation scientifique d’une large communauté de médecins, cardiologues, endocrinologues, permettent d’attester de la réalité des bienfaits de la mise à la Terre dans de nombreuses pathologies. Sclérose en plaque, diabète, polyarthrite rhumatoïdale, arthrose sévère, obésité, autisme, dépression, insomnies, cancers, voici quelques exemples de maladies ou pathologies traitées, guéries ou améliorées grâce au grounding.


Les effets sur le stress oxydatif sont aussi très impressionnants. Une étude montra l’effet réducteur de la cortisol, l’hormone du stress. Le cortisol, lié au système nerveux sympathique, a comme effet d’augmenter l’inflammation. Cette étude montra également une augmentation de la mélatonine, qui agit notamment comme un antioxydant.


Les rayons du soleil traversent l’atmosphère et se chargent d’ions négatifs via la ionosphère. En arrivant sur Terre sous la forme de la foudre, ils chargent le sol des ces ions négatifs. Lorsque nous marchons pieds nus sur un sol conducteur (herbe, terre, roche, sable, goudron, …) nous nous chargeons donc d'ions qui projettent des électrons négatifs, ceux-là même qui, dans nos organismes, détruisent les radicaux libres, responsables du vieillissement cellulaire.

C’est donc une action antioxydante et anti inflammatoire que nous proposons à nos cellules lorsque, simplement, nous marchons pieds nus !


Il existe du matériel connecté pour reproduire les effets de la mise à la Terre, afin de bénéficier des ces immenses bienfaits dans notre monde moderne où il n’est pas toujours simple de marcher pieds nus ! Matelas, alèses, tapis, chaussettes, il existe aujourd’hui de nombreux moyens de se mettre à la Terre, que l’on souffre d’une pathologie particulière ou que l’on souhaite simplement améliorer sa santé et son bien-être.


Dans ma pratique de naturopathe, je le recommande aux femmes enceintes ou celles qui souhaitent le devenir, aux sportifs pour la récupération, aux bébés prématurés, aux nouveau-nés souffrant de coliques, aux enfants « dys », aux personnes en surpoids avec pathologies associées ou en accompagnement de cancers par exemple.


Pour moi, les pratiques dites « ancestrales » sont primordiales. Bains de soleil, allaitement, grounding, hydrothérapie, alimentation physiologique sont indispensables pour être et maintenir une santé équilibrée et optimale.





44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Facebook
  • Instagram